La Fabrique du Métro, projet du Grand Paris Express

La Société du Grand Paris s’est doté d’un bel écrin, celui d’un lieu d’exposition pour présenter aux Franciliens, le projet du Grand Paris Express qui verra la fin des travaux en 2030.

Ce lieu implanté dans le Parc d’activité Valad de Saint-Ouen, c’est La Fabrique du Métro, un lieu singulier, innovant, didactique qui ouvrira au public début 2018.

J’ai eu le grand privilège de découvrir cet espace entièrement dédié au projet du Grand Paris Express. C’est LE projet pharaonique dont Paris et banlieues pourront s’enorgueillir, c’est LE projet du Siècle, LE plus grand projet d’aménagement urbain en Europe.

Quelques chiffres :

  • 200 km de lignes nouvelles de métro qui vont être crées (l’équivalent du réseau actuel). Soit, des lignes entièrement automatiques et accessibles aux Personnes à Mobilité Réduite.
  • 153 communes traversées
  • 68 gares qui accompagneront le développement de projets urbains pour des milliers de Franciliens, de nouvelles villes vont émerger du paysage.
  • 4 nouvelles lignes : numéro 15, 16, 17 et 18 mais aussi la prolongation des lignes 11 et 14.
  • 140 km² sur les territoires du Grand Paris.
  • Ce réseau en étoile sera interconnecté au réseau actuel, soit au cœur de Paris et permettra de relier la banlieue à la banlieue. 

Les Jeux Olympiques de 2024 sauront profiter des infrastructures de ce nouveau réseau de transports publics, qui a terme transportera 2 millions de voyageurs quotidiennement !

 

La Fabrique du Métro, c’est un hall 1600 M² présentant les futurs équipements grâce à la reconstitution d’une gare échelle 1, dont la scénographie a été confiée à Giovanna Comana de l’agence BGC Studio.

L’exposition, a été pensée comme un parcours au travers de l’histoire du projet, de ses acteurs et objectifs qui ont guidé la conception, des techniques de construction et des matériaux employés, etc… La scénographie est efficace, didactique, elle présente les métiers du BTP, du Design et du Graphisme comme étant tous intimement liés et complémentaires.

IMG_5158

 

Equipe pluridisciplinaire, la conception des équipements et du mobilier des futures gares a été attribuée à l’agence de design Patrick Jouin iD quant à l’identité graphique elle a été confiée à l’agence Intégral Ruedi Baur.

  1. L’Univers Souterrain : tunnel immersif, cette première salle d’exposition montre à quel point la nature du sol est primordiale dans le projet. Questions, analyses, travaux préparatoires sont indispensables : les carottages, les fouilles… Une fois le projet lancé, la construction des gares s’accompagne de celle des tunnels : un tunnelier fonctionne 24/24h, il creuse, pose des voussoirs et évacue les déblais !

    2.  Les Espaces en gare : nous sommes là dans la simulation grandeur nature !

Un Quai, long de 25 m, des liaisons verticales (escalier, escalier mécanisé, ascenseur), le mobilier, la signalétique, tout nous plonge dans l’immersion de la gare où tout est pensé, réfléchi pour accueillir, orienter et diriger le voyageur dans ses déplacements.

Le design + le choix des matériaux + la signalétique / la charte d’information voyageurs sont les ingrédients des codes identitaires du projet.

Tous les matériaux mis en oeuvre dans le projet seront employés bruts ! Les industriels et fabricants seront tenus de maintenir les produits en gamme au moins 15 ans soit le temps du parachèvement des travaux : 

  • le béton, employé pour les murs, avec des inserts en attente rythmés par une trame rigoureuse permettra de créer des zones d’accentuation et de personnalisation des stations. Aucun percement ne sera fait post chantier.
  • le verre, employé pour les garde-corps : verre en feuillure sans montants
  • la céramique, employé pour les sols. C’est le plus gros lot en création de produit, soit 200 000 M² de grès cérame de 20 mm d’épaisseur répondant à la norme U4P4S, glissance R10 jusqu’à R12 pour les zones spécifiques. Pour chaque projet de gare, les architectes devront choisir une seule taille de dalles à coller, parmi les trois formats proposés : 500 x 750, 375 x 750 et 750 x 750 mm et deux teintes sur les trois proposées (contraste nécessaire pour les déficients visuels).
  • le métal pour les nez de marche : profil de 70 x 40 mm, soit l’équivalent de 60 km en 15 ans, c’est le défi lancé aux fabricants pour inventer un produit fonctionnel répondant aux codes identitaires du projet.
  • pas de finition rapportée, pas peinture.

Désolée pour le jargon professionnel, connus des initiés du bâtiment…

 

3. Le  Parvis : tel un phare, reconnaissable de loin, un Paulownia-Tomentosa, appelé « princess tree» et symbole de résilience sera planté sur chaque parvis de gare.

IMG_E5084

 

L’exposition prévoit aussi une salle de projection 3D et une salle immersive où les maquette 3D/BIM aideront les Maîtres d’Oeuvre dans leurs choix de matériaux et bien sûr les maquettes des gares.

IMG_E5100

 

Je tiens à remercier ResoMat, le réseau des experts matériaux, dont je suis membre, qui a organisé cette visite et tout particulièrement Didier Bourgeois Responsable études matériaux – Unité Gares et Coraline Knoff Responsable de la Fabrique du métro – Unité Gares, pour le bel accueil, présentations et explications détaillées du projet…

A bientôt pour l’ouverture officielle !

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités